Cerveau des musiciens: réaction plus rapide que la moyenne

Le cerveau des musiciens réagit plus rapidement que la moyenne

La musique a le pouvoir de calmer les esprits, mais ses bénéfices ne s’arrêtent pas là. En effet, elle pourrait également favoriser une meilleure réactivité. C’est ce que suggère une étude publiée dans la revue Brain and Cognition qui a analysé le temps de réaction à divers stimuli chez 16 musiciens et 19 personnes n’ayant jamais pratiqué de musique. Les musiciens avaient commencé leur apprentissage entre l’âge de 3 et 10 ans et avaient au moins 7 ans d’expérience.

Cette recherche a été menée par une équipe de l’Université de Montréal au Canada. Les participants ont été placés dans une salle calme et bien éclairée. Ils avaient une main sur une souris d’ordinateur et l’autre était connectée à un appareil vibro-tactile qui vibrait à intervalles réguliers. Leur mission consistait à cliquer sur la souris lorsqu’ils entendaient un son provenant d’un haut-parleur placé devant eux, lorsque l’appareil vibro-tactile se mettait en marche, ou lorsque ces deux stimuli se produisaient simultanément. Chaque type de stimulation a été répété 180 fois pour mesurer le temps de réaction.

L’application de la musique chez les individus lents ou âgés

Les résultats de l’étude ont révélé que le cerveau des musiciens réagissait plus rapidement que celui des non-musiciens, quel que soit le type de stimulus. Cette découverte pourrait avoir des applications pratiques chez les personnes à la réactivité plus lente. « Plus nous en apprenons sur les effets de la musique sur les processus sensoriels, plus nous pouvons utiliser l’éducation musicale pour améliorer les temps de réaction chez des sujets plus lents », explique Simon Landry, l’auteur principal de l’étude. Cette méthode pourrait également être bénéfique pour lutter contre le vieillissement cérébral en proposant des ateliers musicaux aux personnes âgées.

Lire aussi :  Deux sérums anti-âge potentiellement dangereux retirés du marché

À lire aussi :

Déclin cognitif : l’activité physique et l’entraînement cérébral pour maintenir un cerveau en bonne santé

La musique, un moyen d’accroître le bonheur au travail

La musique ne serait pas un plaisir universel

alain-barru
Marion Berge

Auteur

Diplômée d'une école reconnue d'ostéopathie, Marion Berge est une praticienne chevronnée qui allie une connaissance approfondie de la médecine ostéopathique à une passion inébranlable pour le bien-être de ses patients. Avec plusieurs années d'expérience, Marion a développé une approche holistique de l'ostéopathie, s'intéressant non seulement aux symptômes physiques mais aussi aux facteurs émotionnels et environnementaux qui peuvent affecter la santé globale.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *